Dans quelles circonstances faire une hypnothérapie ?

Dans quelles circonstances faire une hypnothérapie ?


“Je ne sais pas si je suis réceptif à l’hypnose.” “ J’ai envie de faire une hypnothérapie, mais j’ignore si ça convient à ma situation. ““Oh, tu es hypnothérapeute ? Est-ce que tu “traites” tout ? “ Faisons un petit point sur ce qu’est l’hypnothérapie et ce qu’elle n’est pas afin de mieux comprendre dans quelles circonstances l’utiliser. 

L’hypnothérapie n’est pas une recette miracle. 

Je suis désolée de l’écrire car je sais que cette phrase peut en désoler plus d’un. On a souvent tendance à penser que l’hypnothérapie peut être une clé pour arrêter de fumer en un jour, perdre du poids plus vite que l’éclair ou se débarrasser d’une phobie en une semaine. 

La vérité est que chaque thérapie, quelle qu’elle soit demande des efforts. C’est un chemin souvent long et pénible d’entrer en contact avec son inconscient et découvrir certains secrets qu’on ne pensait pas avoir. Ca demande du temps d’assimilation, du lâcher prise et une certaine envie de réussir. 

Oui, vous pouvez arrêter de fumer ou perdre du poids grâce à l’hypnose. Mais il faut que vous soyez pleinement engagé dans la démarche. Si une part de vous n’en a pas envie, il y a de forte chance qu’on passe du temps à batailler contre votre inconscient, ce qui n’est agréable pour personne. Ni pour vous, ni pour votre hypnothérapeute. 

Au cabinet, j’accompagne : 

Les phobies. Vous avez une peur panique des guêpes ? Des souris ? Des avions ? Vous êtes prêts à faire l’effort de vous y confronter et accepter des changements de perception ?

Les perceptions corporelles. Vous avez toujours eu l’impression que votre corps était flasque et terne ? Vous avez envie d’être accompagné dans votre démarche de perte de poids ?

Le rapport à la nourriture. Vous avez l’impression d’être obsédée par la nourriture ? Elle est pour vous source de stress et de panique ? 

Quid des arrêts de fumer ? 

Je n’aime pas accompagner les sevrages tabacologiques et j’essaye de les limiter le plus possible. Si vous tenez sincèrement à arrêter de fumer et être accompagné par moi, envoyez-moi une demande spécifique. Les créneaux sur cette thématique sont limités par mois. 

L’hypnothérapie ne “soigne” rien du tout.

Non, l’hypnose ne peut pas guérir des cancers. Pas plus qu’elle ne peut réparer des bras cassés ou soigner des grippes. Tout ce qui concerne le corps concerne le corps. 

Alors oui, il y a un lien entre le corps et l’esprit. Peut-être l’avez-vous déjà aperçu vous même. Vous êtes stressé ? Vous déclenchez des crises d’eczema. Vous redoutez la douleur d’une intervention dentaire ? Vous avez mal avant même qu’on ne commence à toucher à vos dents. Vous psychosomatisez sans doute. 

En hypnose, il est possible de travailler sur ce lien entre le corps et l’esprit. L’hypnose ne soigne pas, elle accompagne. C’est une discipline non médicale et tout hypnothérapeute vous demandera d’avoir déjà consulté un médecin pour éloigner d’éventuelles causes physiques à votre douleur. 

Une fois que vous avez fait les examens nécessaires pour être assurés que vous pouvez écarter toute cause physique, l’hypnose peut intervenir. En d’autres mots, ne venez voir un hypnothérapeute que lorsqu’on vous a dit “ C’est dans la tête”. “ C’est du stress.” “ Vous n’avez rien.”

Au cabinet, j’accompagne : 

Les imperfections de la peau. Vous avez souvent des crises d’eczéma lorsque vous êtes stressée, anxieuse ou en colère ? 

Les insomnies. Vous êtes capable de vous tourner et vous retourner dans votre lit des heures sans trouver le sommeil ? 

La gestion de la douleur. Vous avez des crampes douloureuses pendant vos règles et avez déjà écarté d’éventuelles pistes d’endométrioses ou dysfonctionnement médicaux ? Vous aimeriez avoir une perception plus suggestive de la douleur ?

Les accouchements. Vous avez envie d’accoucher sans péridurale et vous aimeriez être accompagnée dans l’apprentissage des techniques de gestion de la douleur grâce à l’auto-hypnose ? 

Dans certains cas, si vous en ressentez le besoin, je peux également vous donner les contacts de naturopathes dont je partage les valeurs pour compléter votre accompagnement. 

Quid des anesthésies sous hypnose ? 

L’hypnose médicale permet de faire des anesthésies locales sans prendre d’anesthésiant de synthèse. Elle est particulièrement utilisée pour les soins dentaires. J’ai été formée au Québec à pratiquer des anesthésies. Cette pratique n’est pas acceptée en France à l’exception du personnel de santé. Je ne peux malheureusement pas vous accompagner dans ces démarches. 

L’hypnose : une solution efficace pour gérer son stress ? 

Qu’est-ce que le stress ? Avouez-le vous même, vous avez peut-être tendance à mettre beaucoup de choses dans le gros sac du stress. La fatigue, l’énervement, les boutons. Ou cette sensation de ventre noué et de coeur lourd qui vous donne l’impression qu’il pleut à l’intérieur de vous. 

L’hypnose est un état de conscience modifié qui vous permet d’entrer en contact direct avec votre inconscient. Vous pouvez l’utiliser pour aller chercher à la cave tous les éléments que vous y avez mis en vous disant que vous alliez vous en occuper “plus tard”. Plus tard, c’est peut-être maintenant. 

Tout le monde n’a pas les moyens ni le temps de faire une psychothérapie longue. L’hypnothérapie et les autres thérapies brèves peuvent vous permettre d’apporter une intervention ponctuelle sur certaines problématiques. 

Vous avez envie d’entrer en contact avec votre enfant intérieur ? Vous pardonner à vous même ou puiser des ressources dont vous avez besoin à l’instant présent ? 

Vous avez envie d’aide pour mieux digérer une rupture et faire le deuil d’une relation amoureuse ?

Vous avez envie d’un espace pour libérer des émotions qui sont liées à une IVG ou un deuil périnatal ? 

Je n’hésite jamais à vous rediriger vers des collègues psychologues ou psychiatres si je ressens que votre situation dépasse le seuil de compétence de l’hypnothérapie.

Quid des interventions ponctuelles en hypnose ? 

L’hypnothérapie est une thérapie brève qui s’effectue entre 3 et 5 séances. Au delà, vous serez réorienté vers des thérapies longues. Il se peut qu’au cours d’une psychothérapie, vous ayez l’impression d’être bloqué, de tourner en rond. En ce cas, il est possible de demander à votre psy de vous orienter vers un hypnothérapeute pour débloquer un point précis et retourner à votre psychothérapie.

J’espère de façon sincère que cet article aura pu vous aider et vous éclairer sur les circonstances dans lesquelles faire une hypnothérapie.

Vous avez des questions ? Contactez-moi à cleahypnotherapie@gmail.com

Vous voulez prendre rendez-vous ? Mon agenda est en ligne sur Medoucine

Leave a Reply

Your email address will not be published.